La location saisonnière consiste à louer, pendant une durée limitée (journée, semaine, mois, ou au maximum la durée d’une saison soit 12 semaines) et sans y élire domicile, un logement meublé à un particulier.

Les litiges les plus fréquemment rencontrés portent soit sur la location elle-même (non-conformité ou publicité mensongère) soit sur des différends financiers (non restitution du dépôt de garantie, non remboursement des arrhes etc.).

Le Centre Européen des Consommateurs a édité la brochure « Locations saisonnières en France » (en français). Sans avoir la vocation d’être exhaustive, elle vous informe sur la législation applicable en France, souligne les détails pratiques auxquels chacun doit être attentif, et prodigue quelques conseils utiles en cas de litige et de réclamation.