Le prix de l’or a augmenté de 10 % depuis février 2010. Le prix du carburant a lui aussi grimpé ces derniers jours. Mais les conséquences de ces augmentations de prix ne sont pas les mêmes pour les consommateurs.

Alors que vous pouvez vous voir réclamer un supplément de prix sur votre billet d’avion en cas de hausse du prix du pétrole, le bijoutier qui vous a vendu vos alliances il y a une semaine et qui doit vous les livrer aujourd’hui ne peut pas, lui, vous demander de payer la différence de prix qui résulte, entre-temps, de l’augmentation du prix de l’or. C’est pourtant le récit qui a été rapporté au Centre Européen des Consommateurs par une résidente luxembourgeoise qui avait acheté ses alliances en Belgique.

En principe, le prix qui s’applique à votre contrat est celui qui a été convenu lors de la conclusion de la vente. L’une des parties ne peut pas décider de modifier par la suite unilatéralement les conditions de la vente en modifiant le prix qui avait été convenu au départ.

Mais il existe une exception à ce principe. En cas de hausse du prix du carburant, la directive européenne 90/314/CEE du 13 juin 1990 relative aux voyages à forfait, transposée en droit luxembourgeois par la loi du 14 juin 1994, permet au vendeur de revoir son prix à la hausse (ou à la baisse) jusqu’à 20 jours avant le départ, si cela a été expressément prévu dans le contrat.

Face au bijoutier qui tenterait de répercuter sur vous une augmentation du prix de l’or alors que la vente a déjà été conclue, il faut donc être vigilant et ne pas se laisser abuser. De même, il peut être intéressant, lors de la réservation de son voyage, de souscrire une assurance contre le supplément carburant (de type “Fuel Protection Program”).

Vous pouvez joindre le CEC GIE du Luxembourg pour des questions concernant la politique européenne en matière de consommation ou dans les cas de litige transfrontaliers à l’adresse suivante : 55, rue des Bruyères, L- 1274 Howald, Tél : (00352) 26 84 64-1, Fax : (00352) 26 84 57 61, e-mail : info@cecluxembourg.lu.

Le CEC de Luxembourg fait partie d’un réseau de Centres Européens des Consommateurs répartis dans les pays de l’Union européenne ainsi qu’en Islande et en Norvège. Le Centre Européen des Consommateurs du Luxembourg est soutenu par la Commission européenne, l’Etat luxembourgeois et l’Union Luxembourgeoise des Consommateurs (ULC).