D’année en année, le nombre de consommateurs victimes d’arnaques augmente. Une multitude de fraudes et d’escroqueries existe et il n’est pas toujours facile d’éviter les pièges tendus par les arnaqueurs.

Les technologies de la communication les plus avancées ont contribué au développement des arnaques à un niveau mondial, mais les escrocs continuent aussi à se servir du courrier postal ou des appels téléphoniques classiques. La plupart du temps, les arnaqueurs dissimulent leur identité sous des noms d’emprunt pour ne pas être retrouvés par les autorités nationales luttant contre la fraude.

Nos conseils :

  • Méfiez-vous toujours des contacts anonymes et des rencontres virtuelles.
  • Méfiez-vous des gains faciles et des services gratuits.
  • Prenez toujours le temps pour réfléchir avant de signer un contrat, avant d’utiliser un service et avant d’envoyer de l’argent.

SERVICES INTERNET

Abonnements pièges : calculateurs d’itinéraires

Les consommateurs reçoivent de plus en plus souvent des emails avec des demandes de paiement de plus de 500 EUR, avec des menaces d’engagement d’un bureau de recouvrement ou des autorités judiciaires ou avec un contenu similaire. Ces messages proviennent de sociétés comme Media Work GmbH de Francfort ou de Dach-24 GmbH Interportale, également de Francfort, entreprises qui ne figurent pas au registre de commerce et des sociétés.

Il s’agit de l’utilisation de calculateurs d’itinéraires en ligne, comme www.maps-routenplaner.info, www.maps-routenplaner.net, ou www.maps-navi.info.

Afin de pouvoir utiliser ces services, les consommateurs doivent s’enregistrer avec leurs adresses emails sur les sites et cliquer sur le bouton « Enregistrer ».

Les entreprises susmentionnées considèrent l’enregistrement déjà comme une conclusion du contrat engendrant des coûts et elles envoient des demandes de paiement en hauteur de 500 EUR.

D’un point de vue juridique ceci n’est pas le cas.

Pour qu’un contrat payant soit conclu, il faut que le caractère payant apparaisse clairement en cliquant le bouton (p.ex. avec un bouton affichant « Acheter maintenant » ou « Achat payant »). Comme ceci n’est pas le cas en l’espèce, un contrat payant ne s’est pas formé et ainsi les demandes ne doivent pas être payées.

TELECHARGEMENT EN LIGNE

Depuis quelques années, le CEC Luxembourg enregistre une hausse des plaintes pour des factures envoyées par des sociétés proposant des téléchargements en ligne. Ces téléchargements semblent être gratuits mais vous souscrivez à un abonnement payant en vous enregistrant. En cas de non-paiement, des rappels sont envoyés par des bureaux d’encaissements voire même par des avocats. Dans un grand nombre de cas, des adolescents sont concernés.
Lors de l’enregistrement, vous n’êtes pas conscient que vous vous abonnez à un service payant vu que le prix est en général caché en petites lettres soit sur la page Internet soit dans les conditions générales de vente. A première vue, les services semblent être gratuits mais ne le sont pas.

Ensuite, des lettres émanant de la société, d’avocats ou de bureaux d’encaissements vous sont envoyées. Contestez la demande de paiement en envoyant un courrier électronique à la société, à l’avocat ou au bureau d’encaissement sans mentionner votre adresse.

Notre conseil: Ne payez surtout pas.
N’hésitez pas à nous contacter si vous avez besoin de plus d’informations à ce sujet.

‘LOTERIE ESPAGNOLE’

Nous recevons régulièrement des plaintes de personnes contactées par des sociétés leur annonçant qu’elles ont gagné une grande somme d’argent à une loterie. Les noms de sociétés (El Gordo, La Primitiva, Bill Gates Lottery etc.) et les pays originaires (Espagne, Pays-Bas, Royaume-Uni) changent régulièrement.

Les soi-disant gagnants n’ont cependant jamais participé à une loterie de ce nom. Pour pouvoir obtenir le gain, la société leur demande de payer une somme préalable (généralement par « Western Union ») destinée à couvrir des frais de notaire etc. Après paiement du montant réclamé, le gain n’est, bien évidemment, jamais livré.

Nos recommandations : Ne donnez pas suite à ces messages. Rappelez-vous qu’il faut toujours participer à une loterie pour pouvoir y gagner.

N’hésitez pas à nous contacter si vous avez besoin de plus d’informations à ce sujet.

ARNAQUE À LA « NIGÉRIANE »

Vous êtes contactés par des inconnus qui se disent héritiers de fonds bloqués sur des comptes à l’étranger ? Afin d’obtenir ce qui leur est dû, ils ont besoin de votre compte bancaire pour y faire transiter leur somme d’argent. Ils vous proposent donc une commission importante, si vous leur donnez votre numéro de compte ainsi que d’autres informations.

Seul « obstacle » : vous devez avancer le montant des frais de déblocage du compte sur lequel se trouve l’héritage. Ces frais peuvent s’élever jusqu’à quelques milliers d’euros.

Les histoires racontées sont nombreuses : un soldat américain a trouvé un trésor appartenant à un dictateur. Il a besoin de vous pour le sortir du pays. Le fils d’un politicien assassiné veut sauver les fonds de son père en les transférant vers l’étranger. Une personne atteinte d’un cancer vous demande votre aide.

Il s’agit ici d’un type d’arnaque diffusé à très grande échelle via courrier électronique et postal. Les escrocs réussissent à appâter leurs victimes en leur faisant miroiter un gain très important en échange de leur aide.

Notre conseil : Ne donnez pas suite à de telles demandes et n’envoyez jamais de l’argent à des inconnus.

ACHAT / VENTE DE VÉHICULES

Le Centre Européen des Consommateurs est contacté quotidiennement par des consommateurs qui ont mis leur véhicule d’occasion en vente sur un site Internet ou qui désirent acheter un véhicule d’occasion par une telle plateforme.

Achat :

Le véhicule de vos rêves à un prix intéressant ! Après avoir contacté le vendeur, celui-ci propose de vous fournir le véhicule afin de pouvoir le tester pendant une certaine période. En cas de non-satisfaction, le véhicule pourra être retourné sans problèmes. Le transport serait assuré par le biais d’un transporteur et vous auriez des codes vous permettant de retracer le transport. Or, vous devrez payer par le biais de Western Union la moitié du prix d’achat avant l’envoi du véhicule. Après paiement vous auriez les codes promis. Or, il s’agit d’un faux site et le véhicule ne sera jamais livré.

Vente :

Vous avez mis votre véhicule en vente sur un site Internet spécialisé. Un acheteur potentiel vous contacte et veut acheter le véhicule sans même l’avoir vu. Des chèques dépassant le prix d’achat convenu vous sont envoyés et on vous demande de rembourser le surplus ou de payer des frais de transport par le biais de « Western Union ». Les chèques qui vous ont été remis sont des faux mais l’argent que vous aurez remboursé aura bien été débité de votre compte.

Notre conseil :

Redoublez de vigilance quand on vous demande de payer par le biais de « Western Union ». Cette compagnie insiste elle-même sur le fait que l’envoi d’argent comptant n’est pas sécurisé et que l’expéditeur doit l’envoyer à des personnes en lesquelles il peut avoir confiance.
– SPAM

Si vous avez une adresse e-mail, vous les connaissez certainement : les spam-mails.

Spam est l’envoi automatique et en masse de courriers électroniques non sollicités. La plus grande partie de ces e-mails sont des publicités.

Ne perdez pas du temps à entrer en contact avec l’expéditeur. La plupart du temps, l’adresse d’envoi est fausse.

Pour vous protéger, ne rendez pas votre adresse e-mail publique, p.ex. par le biais d’un forum.

PHISHING

Le « phishing » est aussi appelé tentative de hameçonnage. Cette pratique est utilisée par des fraudeurs afin d’obtenir vos données personnelles. En général, vous êtes contacté par un e-mail qui vous fait croire que vous parlez à votre banque. Dans ce mail, vous trouvez un lien vers le site de votre banque. Si vous suivez ce lien, vous serez demandé de remplir un formulaire avec vos coordonnées, votre mot de passe, vos numéro de compte, numéro de carte de crédit etc.

Le site est faux et vous avez donné toutes ces informations sensibles à des escrocs.

Comment faire la différence ?

Aucune banque, ni autre société ne vous demande de confirmer ou de rectifier vos coordonnées personnelles par courrier électronique. Elle choisira toujours la voie postale.

Appelez votre banque quand vous recevez un e-mail similaire au faux courrier électronique ci-dessous. Dites-vous aussi que votre banque ne vous appelle pas « Cher client » mais par votre nom.

N’hésitez pas à nous contacter si vous avez besoin de plus d’informations à ce sujet.

ANNUAIRES PROFESSIONNELS

Aussi bien des personnes privées que des commerçants, artisans ou encore des membres actifs d’ASBL ne cessent d’être contactés voire harcelés par des sociétés escrocs d’insertion publicitaires en provenance de France, d’Espagne, de Suisse et d’Allemagne.
Les sociétés proposent des insertions publicitaires apparemment gratuites dans des annuaires professionnels.

Comment savoir si une société est sérieuse?

Le CEC Luxembourg propose quelques conseils pour permettre à tous d’identifier les sociétés peu sérieuses contre lesquelles il convient de se défendre. La méthode est en général toujours identique. Dans un premier temps la société propose la vente d’encarts publicitaires dans des guides ou annuaires paraissant sur un support imprimé ou informatique (site Internet), par courrier, fax ou e-mail. Certaines de ces sociétés vont même jusqu’à proposer une insertion dans des guides qui s’avèrent en fait inexistants.

Après avoir signé, la société envoie des factures et, si le montant réclamé n’a pas été payé, des relances aggressives. Après un an, la société envoie une deuxième facture du fait que les contrats sont généralement conclus sur plusieurs années.

En effet, le prix et la durée du contrat sont cachés dans un encart imprimé en petits caractères en bas du bon de commande.

Que faire avant de signer?

A titre préventif, il est conseillé aux personnes démarchées, de bien lire les conditions générales de vente, de ne pas céder à des pressions téléphoniques et de ne pas donner suite à des propositions qui semblent manquer de sérieux.

D’une manière générale, une société sérieuse vous permettra de prendre le temps nécessaire à votre réflexion, présentera des bons de commande sur lesquels apparaissent clairement le prix par emplacement, le nombre d’emplacements choisi, le prix total hors TVA, le montant de la TVA applicable, le prix avec TVA, les coordonnées du professionnel (y compris son numéro de Siret, de RCS etc.), la date et le lieu de signature, les conditions générales de vente lisibles etc. Il appartient à chacun de prendre un maximum de renseignements avant de signer et de payer quoi que ce soit.

Si malheureusement vous avez déjà signé un document et/ou versé une certaine somme d’argent, il n’est pas trop tard pour réagir. S’il est établi que vous êtes en relation contractuelle avec une société malhonnête, cessez de payer. Il n’est pas vraiment de l’intérêt de ce type de sociétés de poursuivre les mauvais payeurs en justice car elles prendraient alors le risque de voir la justice s’intéresser à leurs activités.

Il existe évidemment des professionnels sérieux en matière d’insertion publicitaire, mais la prolifération actuelle du nombre de sociétés malhonnêtes impose la plus grande vigilance à toutes les personnes contactées.

Email this to someonePrint this pageShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on Google+